• La Joie (osho)

    Donnez toute votre énergie à la joie, et la peur disparaîtra. Ignorez la peur, ne prêtez pas attention à la peur, parce que plus vous portez attention à elle, plus elle s’attardera. Investissez-vous totalement dans la direction d’où s’écoule la joie, et la peur disparaîtra comme l’obscurité disparaît lorsque vous apportez la lumière.

    La joie est la lumière. Et la joie est le début d’un grand pèlerinage qui se termine dans la découverte de Dieu. Alors, continuez — sans aucune crainte, parce que l’existence protège toujours ceux qui lui font confiance. Détendez-vous, donnez-vous à l’existence et permettez à la joie de vous submerger. Qu’elle devienne vos ailes, de sorte que vous puissiez atteindre les étoiles.
    Un cœur joyeux côtoie les étoiles.

    C’est seulement les tristes, les chagrinés et les malheureux qui se dirigent vers l’enfer. Ils créent leur enfer. Ceux qui sont dans la joie, le chant, la danse et la célébration créent leur paradis par chacun de leurs chants, par chacune de leurs danses.

    Que vous vouliez créer le paradis ou tomber dans l’obscurité, en enfer, cela est entre vos mains. Ils ne sont pas extérieurs à vous ; les deux sont en vous. Tout dépend de ce que vous choisissez être.
    Choisissez d’être divin, choisissez d’être de plus en plus une personne qui célèbre, choisissez d’être festif, pour que de plus en plus de fleurs puissent fleurir dans votre être, et de plus en plus de fragrance puisse vous être disponible.

    Et cette attitude non seulement vous aidera, elle aidera tous ceux avec qui vous entrez en contact. La joie est aussi contagieuse que toute maladie. Quand vous voyez quelques personnes danser, subitement, vous ressentez que vos pieds y sont sensibles. Vous pouvez essayer de les contrôler, parce que vous avez appris à contrôler, mais votre corps veut entrer dans la danse. Chaque fois que vous avez une occasion de rire, allez-y ; chaque fois que vous avez la possibilité de danser, allez-y ; chaque fois que vous avez la possibilité de chanter, chantez — et un jour, vous verrez que vous avez créé votre paradis.

    Ce n’est pas que nous allons au paradis ; le paradis n’est pas quelque part dans le ciel — c’est quelque chose que nous créons autour de nous.

    C’est un bon début. Avec toutes mes bénédictions, continuez plus en profondeur, en dépit de toute peur. N’écoutez jamais les choses négatives, parce que si vous les écoutez, elles peuvent vous empoisonner, elles peuvent détruire votre joie — gardez celle-ci pure, non polluée. Et ici se trouvent des personnes qui danseront avec vous, qui célébreront, parce que vous avez fait le premier pas vers Dieu.

    Et je tiens à vous rappeler que le premier pas est presque la moitié du voyage.

    Osho
    The Razors Edge, chap 7


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :